Faut-il craindre un excès d’offre de nouveaux appartements en 2020 ?

Les experts mettent en garde contre un éventuel excès d’offre sur le marché du logement dans les villes. Dans quelle mesure cela pourrait-il affecter votre investissement immobilier ? Y a-t-il des raisons de s’en inquiéter et quelle est la situation effective ?

Le marché des nouvelles constructions en plein essor depuis des années

Depuis de nombreuses années, les livrets d’épargne ne rapportent rien ou presque. Les Belges se tournent donc de plus en plus vers des alternatives de rendement favorables. L’une des alternatives de plus en plus populaires est l’investissement immobilier. Il s’agit d’un investissement à l’épreuve de l’inflation qui, pour beaucoup, offre une grande plus-value sur le long terme.

C’est pourquoi nous constatons depuis 2011 un intérêt croissant des Belges pour les investissements immobiliers. Ces investissements concernent principalement des appartements à louer comme revenu supplémentaire et afin de se créer une pension complémentaire.

Davantage de demandes pour les constructions d’appartements

Le journal De Tijd mentionne qu’il y a eu une nette augmentation du nombre de demandes de construction d’appartements en Belgique au cours des trois dernières années. Toutefois, cela ne concerne pas les demandes de construction de maisons.

En outre, les experts notent qu’une suroffre menace de se développer dans les communes flamandes. Le nombre de logements y a en effet davantage augmenté que le nombre de ménages au cours des dernières années. Néanmoins, cette tendance peut être relativisée quand on sait que le nombre de résidences secondaires en Flandre est également en augmentation.

En outre, cette augmentation notable du nombre de nouvelles constructions est également due aux mesures plus strictes du niveau E (performance énergétique). L’augmentation du nombre de demandes de construction déposées en 2018 en était déjà la preuve. La raison ? Éviter des coûts de construction supplémentaires au cas où des mesures plus strictes apparaitraient. On s’attend également à une augmentation du nombre de demandes de permis de construire avec la nouvelle augmentation prévue du niveau E.

Lenteur des services d’urbanisme à Bruxelles

Toutefois, cette augmentation des demandes de permis de construire n’est pas perceptible à Bruxelles et en Wallonie. On peut même parler d’une stagnation des demandes de nouvelles maisons et nouveaux appartements. Cette stagnation est principalement due à la lenteur des services d’urbanisme de ces régions. À Bruxelles en particulier, il faut souvent attendre au moins un an avant que les autorisations nécessaires ne soient accordées. Ainsi, seules 1400 demandes ont été déposées pour Bruxelles en 2019, ce qui est remarquablement peu pour une région qui compte pas moins de 1,2 million d’habitants.

Quelles sont les conséquences pour le marché des nouvelles constructions en 2020 ?

Malgré la forte augmentation du nombre de nouveaux logements, il y a toujours une grande pénurie de logements. Cette pénurie concerne en premier Bruxelles, Gand et Anvers se partageant le reste du podium.

La rareté du logement exerce une pression supplémentaire sur les prix de l’immobilier à Bruxelles. Pour exemple, en 2019, la pénurie a provoqué une augmentation du prix d’achat d’une maison déjà bâtie, augmentation atteignant jusqu’à 25 000 €. En 2020 également, les experts prévoient une jusqu’à 2 % d’augmentation du prix des logements en Belgique, tant pour les appartements que pour les maisons.

Nous nous attendons à un nouvel étalement horizontal général de la construction de logements, sauf pour Bruxelles. Nous y prévoyons plutôt une expansion verticale avec un accent encore plus porté sur la reconstruction.

Êtes-vous intéressé dans un investissement immobilier ou souhaitez-vous plus d’informations ? N’hésitez pas à nous contacter ou inscrivez-vous gratuitement à notre prochain weekend portes ouvertes.

Articles de blog récents

Abonnez-vous à notre newsletter

Vous souhaitez rester informé de l’actualité immobilière ainsi que de nos activités ?
Inscrivez-vous donc maintenant à notre newsletter !